2500$ pour un chiropracticien de Mascouche qui voulait traiter des animaux et diffusait des infos pseudo-scientifiques

Dans un article publié dans l’édition de samedi, le Journal de Montréal nous apprend que Yves Bellavance, un chiropraticien de Mascouche, a été blâmé par l’Ordre des chiropraticiens du Québec pour avoir accepté de traiter un chien, ce qui est interdit. Il aurait été piégé par un faux client.

Seuls les vétérinaires ont le droit de traiter ainsi les animaux au Québec. La chiropractie animale serait toutefois permise en Ontario. M. Bellavance avait d’ailleurs déjà reçu un avertissement à ce sujet de la part de son ordre professionnel en 2011.

Lors du rendez-vous pris par le faux client en mars 2018, plusieurs autres fautes auraient été commises. On aurait recommandé au client la pose d’une orthèse plantaire, ce que les chiropraticiens n’ont pas le droit de faire. Le client a aussi reçu un tableau avec de fausses informations, comme des liens douteux entre les vertèbres et le système nerveux.

Yves Bellavance a reçu une amende de 2500$. Il refuse désormais de traiter les animaux et ne remet plus aux clients d’exemplaires de son tableau d’Informations pseudo-scientifiques.