Cinérépertoire hiver 2020: Marriage Story, Antigone, La Belle époque…

C’est le 27 janvier prochain que s’amorcera la saison d’hiver de Cinérépertoire au cinéma RGFM de Joliette. Une douzaine de films seront à l’affiche les lundis soir à 19h et les mardis après-midi à 13h30 au coût de seulement 6,50$ pour les étudiants et 7,50$ pour les usagers réguliers.

Pour la première fois, on présentera un film Netflix, avec Marriage Story, en nomination pour meilleur film de l’année aux Oscars. Le film sera présenté les 10 et 11 février et raconte l’histoire d’un divorce qui tourne mal.

Les 3 et 4 février, on pourra assister à la représentation de The Lighthouse, un film tourné en noir et blanc qui raconte la folie dans laquelle sombre deux gardiens de phare.

Le film primé québécois Antigone sera à l’affiche les 27 et 28 janvier. Une jeune femme aide son frère à s’évader de prison. Kuessipan, tourné sur la Côte-Nord, raconte l’histoire d’une jeune autochtone de 17 ans qui tombe amoureuse d’un homme blanc.

Les 24 et 25 février, on projettera Alice et le maire, une comédie dramatique française dans laquelle un homme politique ressent un grand vide après trente ans de carrière. Une jeune philosophe arrive alors dans sa vie.

Sympathie pour le diable nous ramène à la guerre de Bosnie et au siège de Sarajevo, racontant l’histoire vraie du reporter Pierre Marchand. C’est à l’affiche les 9 et 10 mars. Le documentaire Les derniers vilains présente l’histoire des lutteurs de la famille Vachon. On le verra les 16 et 17 mars.

Le film français La Belle Époque met en vedette Daniel Auteuil. Un homme nostalgique devient client d’une entreprise qui effectue des reconstitutions historiques et peut nous ramener à l’endroit et à l’époque de notre choix. Le personnage principal souhaite faire recréer le moment où il a rencontré son épouse dans les années 1970. C’est à l’affiche les 23 et 24 mars.

Papicha, présenté les 30 et 31 mars, illustre la vie à Alger dans les années 90. Dans Le meilleur reste à venir, les 6 et 7 avril, deux amis d’enfance décident de rattraper le temps perdu à la suite d’un énorme malentendu puisqu’ils pensent tous deux qu’il ne reste qu’un mois de vie à l’autre.

Les 13 et 14 avril, Réservoir raconte l’histoire de deux frères qui ne s’entendent pas très bien et qui doivent faire le deuil de leur père. Finalement, Les Hirondelles de Kaboul, présenté les 20 et 21 avril, est un film d’animation se déroulant en Afghanistan à l’époque des talibans.

Il y aura projection spéciale le 26 mars à 19h au Carrefoul culturel de Notre-Dame-des-Prairies pour le documentaire La Fin des terres. On recueille le message de 17 Québécois d’horizons différents nés après le 30 octobre 1995.

Le lundi 4 mai, on présentera plusieurs courts et moyens métrages dans le cadre de l’événement Joliette, résidence poétique.

Dès le 27 janvier, vous pourrez entendre la chronique du co-président Samuel D’Astous les lundis à 16h50 sur les ondes du O103,5.