Coronasceptiques: l’homme ayant menacé de mort le premier ministre plaide coupable

Philippe Côté, ce camionneur coronasceptique de la région de Québec qui a fait la manchette plus tôt cette semaine, a plaidé coupable d’avoir menacé de mort le premier ministre François Legault et Dr Horacio Arruda.

Il a comparu par visioconférence. Il a reconnu avoir placé des appels menaçants au bureau de comté de L’Assomption les 12 et 13 mai.

Un rapport présentenciel sera effectué. Il s’agit d’un rapport rédigé par un agent de probation qui aide à déterminer les facteurs de risque et les facteurs atténuants pour guider le juge lorsqu’il rendra sentence.

Le juge Landry rendra cette sentence au Palais de justice de Joliette le 25 septembre.

Les coronasceptiques prennent une place grandissante sur les réseaux sociaux. Si plusieurs d’entre eux se contentent de partager des vidéos Youtube à longueur de journée sur leur page Facebook, d’autres défient les lois en incitant à des rassemblements (Pierre Dion, le troll de Terrebonne, 1500$ d’amende) ou en faisant des manifestations comme on a vu à Québec, augmentant les risques de propager le virus.

C’est encore plus inquiétant lorsque ces gens commettent des actes criminels, comme ces menaces de mort ou encore les incendies de tours cellulaires à Laval et dans les Laurentides. Ces faits divers sont somme toute banaux comparés aux risques encourus présentement par Bill Gates, une des cibles des théories les plus absurdes circulant présentement.

Un sondage de l’école de journalisme de l’Université Carleton à Ottawa révèle qu’une proportion importante de Canadiens croient à au moins une de quatre de ces théories populaires qui défient souvent toute rationalité.

Le sondage, mené auprès de 2000 répondants, révèle que 26% des Canadiens croient que le coronavirus a été conçu dans un laboratoire chinois. 11% croient qu’il y a un lien entre le virus et la 5G et que la maladie n’est pas vraiment grave. 23% croient que la chloroquine est efficace dans le traitement de la maladie (des études cliniques sont en cours) et 17% pensent que de se rincer le nez avec une solution saline peut les protéger. Ils auront au moins les narines bien propres!

Questionner la gestion du gouvernement dans la crise vécue dans les CHSLD ou comparer la situation vécue au Québec par rapport à celle du Nouveau-Brunswick (aucun décès, courbe aplatie) est une chose, remettre en question les lois de la physique et de la biologie en est une autre.

La bonne nouvelle, c’est que ces théories font moins d’adeptes au Québec que dans le reste du Canada, et beaucoup moins qu’aux États-Unis.

Bien des gens s’improvisent experts en statistiques et en santé publique ces temps-ci… Pourtant, ils seraient probablement peu nombreux à faire confiance à quelqu’un qui s’est « instruit » en « faisant ses propres recherches sur Youtube » pour effectuer sur eux une chirurgie cardiaque!

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="18105" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]