De l’alcool de St-Jacques pour produire du gel désinfectant

Une entreprise de Saint-Jacques va livrer de l’alcool éthylique à 90% pour produire du gel antiseptique pour les mains. La distillerie Grand Dérangement a expédié une première livraison de 12 barils de 200 litres à Galenova, une entreprise québécoise de St-Hyacinthe spécialisée dans la distribution de produits et d’équipements pharmaceutiques.

Trois autres livraisons seront effectuées dans les prochaines semaines. « C’est l’équivalent de 7200 bouteilles d’alcool à 40% qui ont été produites en seulement deux semaines. » indique Sylvain Michaud, directeur général de la distillerie.

La distillerie fonctionne jour et nuit et utilise plusieurs milliers de litres de moût qui ont fermenté dans les cuves de l’entreprise. Le tout est distillé deux fois dans un alambic afin de produire un alcool à 95% par volume et qui est ensuite dilué à 90%. Le premier lot a été produit à partir de maïs du Québec.

Pour l’instant, l’entreprise se concentre là-dessus et la commercialisation du premier spiritueux est repoussée.