Décès d’un travailleur à Repentigny : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé aujourd’hui les conclusions de son enquête sur l’accident de travail qui a coûté la vie à un travailleur de l’entreprise RVL Construction le 18 février dernier à Repentigny.

Rappelons que l’incident est arrivé sur un chantier de construction d’un immeuble de quatre étages à Repentigny alors que la compagnie RVL Construction effectuait des travaux servant à fixer le revêtement extérieur. L’accident mortel est survenu alors qu’un travailleur s’est retrouvé coincé entre le panneau de commande d’une plateforme élévatrice située sur la nacelle et le balcon. C’est par la suite que la plateforme a été redescendue au sol par un de ses collègues et que les secours ont été appelés sur les lieux. Son décès a été constaté quelques heures plus tard à l’hôpital.

Après la conclusion de l’enquête, la CNESST a conclu qu’un interrupteur défectueux a déclenché l’extension involontaire du mât de la plateforme élévatrice, ce qui a poussé le travailleur contre le balcon du troisième étage. De plus, il a été dévoilé que la gestion inadéquate de l’inspection des plateformes élévatrices sur le chantier a mené à l’utilisation d’une plateforme élévatrice en mauvais état par l’employeur. À la suite de cet accident fatal, la CNESST a exigé que le maître d’œuvre mette en place une méthode de travail sécuritaire pour l’installation de profilé métallique. Il doit également obtenir les attestations de formation pour la conduite sécuritaire des travailleurs qui utilisent les plateformes élévatrices.

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail transmettra les conclusions de son enquête à plusieurs associations pour qu’ils puissent informer leurs membres de l’importance de s’assurer du bon état des engins avant d’en permettre l’utilisation par les travailleurs .