Décès d’un travailleur de Rinox inc. : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

(Crédit photo ; Google Map)

La CNESST a rendu hier les conclusions de son enquête sur l’accident de travail ayant coûté la vie à un travailleur de l’entreprise Rinox inc., le 28 avril dernier à Terrebonne.

Le jour de l’incident, deux travailleurs étaient affectés au département des bennes et des agrégats, quand vers 12 h 15, l’écran de contrôle de l’automate de production affiche un problème sous les trémies de granulats.

La victime a vérifié les équipements afin de cerner le problème, toutefois la trémie numéro 1 s’est effondrée, l’écrasant mortellement.

L’enquête de la CNESST a retenu deux causes pour expliquer l’accident. Le premier est la corrosion des parois de la trémie numéro 1, qui a compromis l’intégrité de ses points de support. L’autre est que les réparations antérieures ont dissimulé la corrosion de ses parois.

À la suite de l’accident la CNESST a exigé de l’employeur qu’il s’assure de la solidité des trémies et que les réparations et modifications soient attestées par un ingénieur, ce qu’il a accepté.