Décès d’une femme de Manawan à Joliette – Le Conseil de la Nation Atikamekw souhaite que la discrimination cesse

Le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA) interpelle le gouvernement du Québec sur les circonstances qui ont précédé le décès de Joyce Echaquan au Centre hospitalier de Lanaudière alors que cette Atikamekw de Manawan a vraisemblablement subi un traitement inadéquat. 

Pour le CNA, les discriminations envers les autochtones dans les services publics sont malheureusement encore beaucoup trop présentes. Le CNA demande qu’une enquête indépendante soit menée et que l’application des recommandations du rapport Viens soit accélérée. 

« Il est malheureux de constater qu’en 2020 de tels comportements puissent encore se produire. Il est de la responsabilité de tous de les dénoncer, surtout dans le contexte des services de santé et dont la déontologie devrait nous protéger de l’inconfort du racisme », a mentionné Constant Awashish, Grand Chef de la Nation Atikamekw. 

Le CNA rappelle que le rapport Viens faisait état, il y a un an déjà, d’une situation accablante sur la considération des autochtones dans les services publics. Par ailleurs, un récent sondage dévoilé cet été par l’APNQL démontrait un racisme encore très actif envers les autochtones au sein des institutions québécoises. « Combien de tragédies et d’injustices les autochtones du Québec doivent encore vivre avant de se sentir en sécurité face à l’État ? », a lancé Constant Awashish. 

La Nation Atikamekw et le Grand Chef Awashish offrent ses plus sincères sympathies à la famille ainsi qu’aux proches de Joyce Echaquan.