Des cinémas dénoncent une décision « arbitraire et injustifiée »

Deux des trois cinémas de Lanaudière sont désormais fermés. Le cinéma Guzzo et le cinéma Triomphe ont dû suspendre leurs activités pour le mois d’octobre. Seul le cinéma RGFM Joliette est encore en opération.

Par voie de communiqué, Vince Guzzo, président et chef de la direction des Cinémas Guzzo, a déclaré que ces mesures étaient arbitraires et injustifiées : « On ne sait pas pourquoi certains commerces, comme les gymnases et les centres commerciaux, resteront ouverts, alors que d’autres, comme les cinémas, seront obligés de fermer leurs portes au public. Aucun cas connu de transmission de la COVID-19 liée à la fréquentation des salles de cinéma au Québec n’a été signalé. Les Cinémas Guzzo ont strictement respecté les règles et règlements établis par le gouvernement, y compris la distanciation physique, l’utilisation d’équipements de protection individuelle par les membres du personnel et les clients, ainsi que la désinfection de chaque salle après chaque projection, à l’aide d’une technologie électrostatique approuvée par le gouvernement. Le coût inévitable de la décision du gouvernement sera dévastateur pour de nombreuses entreprises québécoises et pour l’économie provinciale dans son ensemble ».

Pour ce qui est des cinémas encore ouverts, certains s’inquiètent des sorties prévues qui pourraient de nouveau être repoussées. Les distributeurs de « La Déesse des mouches à feu » ont demandé à ce que le film soit retiré en attendant que les cinémas en zone rouge puissent de nouveau ouvrir. Le film a été no.1 au box-office québécois la fin de semaine dernière.

À Joliette, le film « Les Rose », qui avait fait salle comble lors d’une représentation spéciale, sera de retour à la demande générale le 10 octobre. Il est recommandé de réserver ses places à l’avance.