François Legault dans Lanaudière: la MRC de Joliette ne se détachera pas de Montréal, mais de bonnes nouvelles s’en viennent

Le premier ministre François Legault est de passage dans la région. Il vient entre autres rencontrer Daniel Castonguay du CISSS de Lanaudière pour faire le point sur la situation dans la région. Il tiendra un point de presse à 15h avec les médias nationaux, mais nous avons eu l’opportunité de passer cinq minutes au téléphone avec lui avant ce point de presse.

Nous aurions eu tellement de questions à lui poser, nous en aurions eu pour une heure complète!

L’entretien complet sera diffusé lundi matin à 7h15 sur les ondes du O103,5.

Il nous a appris qu’il allait ouvrir 700 postes de préposés aux bénéficiaires dans Lanaudière, postes qui seront éventuellement payés 49 000$ par année. Les détails seront annoncés en début de semaine.

Il suit aussi de très près la situation dans quatre CHSLD qui sont plus problématiques: le Centre d’hébergement de Repentigny, le CHSLD de L’Assomption, le CHSLD Saint-Antoine-de-Padoue à Saint-Lin-Laurentides et le CHSLD Alphonse-Rondeau à Lanoraie.

Nous avons reçu un appel d’une auditrice qui est présentement aide de service dans un CHSLD. Elle suivait une formation pour devenir préposée aux bénéficiaires lorsque la pandémie est survenue, interrompant sa formation. Il ne lui manquait qu’une cinquantaine d’heures. Elle veut être reconnue comme préposée. M. Legault a de bonnes nouvelles pour les gens qui étaient en fin de formation.

À propos du port du masque qui est difficile à implanter en-dehors de Montréal, M. Legault explique que la situation a changé dans les dernières semaines. En mars et avril, il n’y avait plus personne nulle part. Avec les réouvertures, le risque augmente. Dans certains commerces, il n’est pas toujours possible de respecter le deux mètres. Le masque doit devenir une nouvelle habitude.

La MRC de Joliette ne se détachera pas de la Communauté métropolitaine de Montréal. Oui, il y a une diminution du nombre de nouveaux cas et du nombre de cas actifs, mais c’est la même chose à Montréal. Si ça continue comme cela, de bonnes nouvelles s’en viennent dans les prochaines semaines.