Grève générale illimitée chez BMR-Novago de Joliette et Saint-Jacques

Sans contrat de travail depuis plus de deux ans, les travailleurs des magasins BMR-Novago de Joliette et Saint-Jacques ont déclenché une grève générale illimitée.

Ce sont 29 travailleurs qui se retrouvent impactés par ce conflit de travail après plusieurs tentatives de négociations infructueuses.

La CSN Lanaudière dénonce l’intention de l’entreprise qui souhaite imposer des réductions de salaire variant entre 14% et 29% à ses employés.

Cette demande est qualifiée d’invraisemblable dans le contexte économique actuel par la partie syndicale qui précise que l’entreprise a vu ses profits doubler pendant la crise sanitaire.

En entrevue, Alex Pelchat, conseiller syndical pour la CSN affirme que l’employeur aurait comme objectif de niveler les salaires de ses travailleurs syndiqués au niveau de ceux sans syndicat dans d’autres succursales. « L’employeur nous parle d’équité, mais selon nous l’équité doit se faire de l’autre côté. » laisse-t-il tomber au bout du téléphone.

Le syndicat prévoit également s’adresser au tribunal administratif du travail concernant le recours à des briseurs de grève.

Les employés de ces succursales gagnent entre 16 $ et 22$ de l’heure. Les représentants de l’employeur n’avaient pas retourné notre appel au moment d’écrire ces lignes.