La commission scolaire des Samares s’oppose à son abolition

Sans surprise, le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Samares s’oppose à l’abolition des commissions scolaires comme le propose le gouvernement du Québec avec le projet de loi 40. On affirme qu’il s’agit d’un grave recul de la démocratie en retirant un droit de vote aux citoyens. On dit qu’un commissaire scolaire élu qui connaît les enjeux de son milieu est mieux placé qu’un fonctionnaire à Québec.