La lutte au profilage racial est un enjeu important à Repentigny

Un sondage Léger réalisé pour le compte du parti Avenir Repentigny, révèle que 81% des citoyens sondés considèrent la lutte au profilage racial comme un enjeu important de la campagne électorale.

Jean-Marc Léger a révélé au Journal de Montréal « qu’il n’avait jamais vu ça ailleurs. » Il a précisé que « ce chiffre fait écho à la multiplication de témoignages de citoyens noirs de Repentigny injustement ciblés par la police dans les dernières années. » Rappelons que Jean René Junior Olivier, un Afro-Québécois souffrant de troubles de santé mentale, avait été abattu de trois balles par des policiers de Repentigny le 1er août dernier.

Selon le sondage, l’ancien député du Bloc Québécois Nicolas Dufour, du parti Avenir Repentigny, est en avance dans les intentions de vote, avec 34 % d’appuis. Le conseiller municipal Eric Chartré, le protégé de la mairesse sortante Chantal Deschamps, récolte 22% des intentions de vote avec sa formation Repentigny Ensemble. Quant à Martin Nadon, Chef du parti démocratique Repentigny-Le Gardeur, il obtient 8% d’appuis.