La vaccination obligatoire pour le personnel de la santé; masque obligatoire en classe pour l’enseignement supérieur

En conférence de presse pour faire le point sur la COVID-19 au Québec, le premier ministre François Legault a indiqué que la « situation est inquiétante » dans la province.

Le premier ministre pointe la montée du variant Delta pour expliquer l’augmentation des cas et l’augmentation des hospitalisations qui sont attendues dans les prochaines semaines. Les chiffres de l’INSPQ précisent que les prochaines semaines seront névralgiques.

Legault a réitéré que le Québec ne serait pas épargné par la quatrième vague. C’est pourquoi il a choisi d’annuler sa tournée des régions qu’il effectuait en marge de la rentrée parlementaire.

Parlant de rentrée, le premier ministre a indiqué qu’à deux semaines de celles-ci, il fallait augmenter la vigilance puisque les contacts seraient plus grands.

Par ailleurs, la rentrée scolaire n’est même pas amorcée que le premier ministre Legault ramène le masque obligatoire non seulement dans les aires communes, mais aussi dans les classes pour les étudiants dans les cégeps et les universités.

Il attendra une nouvelle recommandation de la Santé publique pour les écoles secondaires et primaires. Le tout devrait être fait région par région, a précisé M. Legault.

 

Vaccination obligatoire pour le personnel de la santé

Ce n’est pas de gaieté de cœur que le premier ministre François Legault a aussi annoncé que la vaccination serait obligatoire pour l’ensemble du personnel de la santé qui est en contact avec les patients.

Il s’agit d’une recommandation de la Santé publique et cette recommandation ne devrait pas être élargie pour les autres professions de la fonction publique comme les professeurs, par exemple.

François Legault s’attend à ce qu’une première dose soit prise pour le 1er septembre et un deuxième pour le 1er octobre pour ces professionnels.

En cas de refus de vaccination, le gouvernement souhaite l’avis de la population et des partis d’opposition.

À l’heure actuelle, au Québec, 85% de la population a obtenu une première dose. M. Legault souhaite un blitz de vaccination non seulement dans la santé, mais aussi, au sein de la population.