La Ville de Saint-Lin-Laurentides coupe les ponts avec la SPA

À la lumière des révélations concernant la qualité des soins et des services offerts par la SPA Régionale, la municipalité de Saint-Lin-Laurentides annonce qu’elle mettra un terme à son contrat de service avec l’organisme.

La Ville précise être sensible aux nombreuses plaintes formulées au cours des deux derniers jours.

À l’occasion d’une séance extraordinaire du conseil prévue demain, les élus procéderont à la rupture du contrat et confieront un mandat temporaire de trois mois à la SPCA Refuge Monani-Mo.

La SPA Régionale était notamment mandatée par la Ville pour la gestion des licences.

D’ici la fin de l’année, la Ville prévoit retourner en appel d’offres pour accorder le contrat à une entreprise tout en intégrant au devis ses critères de qualité pour les services offerts.

La Ville de Saint-Colomban a aussi décidé de rompre ses liens avec l’organisme. Pour sa part, la municipalité de Sainte-Julienne a indiqué qu’elle analysera la situation et prendra les décisions appropriées pour le bien-être des animaux présents sur son territoire.

Dans un reportage du Journal de Montréal paru plus tôt cette semaine des clients de la SPA Régional déplorait les prix exorbitants demandés pour les animaux. Certains acheteurs croyant faire l’achat d’une race bien précise auraient découvert plus tard que la véritable race de l’animal n’était pas la même. D’anciens employés ont également remis en question la qualité des soins dispensés aux animaux sur place.