Le Diocèse de Joliette va à l’encontre des règles provinciales de la santé publique

***Mise à jour 7 juillet: la Direction de la santé publique de Lanaudière annonce qu’elle permettra exceptionnellement à la Cathédrale de Joliette de poursuivre ses activités sans être en infraction, mais que les autres lieux de culte de la région doit continuer de respecter les règles de la santé publique, qui stipulent que seul un maximum de 50 personnes est permis. Il n’y a pas de règle spéciale pour les lieux de culte, contrairement à ce que prétendait le Diocèse de Joliette. Les mêmes règles que pour les autres lieux publics intérieurs s’appliquent habituellement.***

Le Diocèse de Joliette n’a pas l’intention de respecter le maximum de 50 personnes pour les événements qui se tiendront dimanche à la Cathédrale de Joliette.

Ils ont décidé d’interpréter à leur manière une phrase qu’aurait dite Horacio Arruda lors de la conférence de presse du 29 juin:

 » À la suite des précisions apportées par le Dr Arruda le 29 juin, lors de sa conférence de presse quotidienne, il appert maintenant que le maximum de 50 personnes n’est pas tant destiné aux églises, mais à des regroupements populaires comme les festivals. Devant pareille situation, Mgr Louis Corriveau annonce la réouverture de la Cathédrale de Joliette pour la tenue de la  messe dominicale. « , peut-on lire sur le site web du Diocèse de Joliette.

Voici ce que Dr Arruda a réellement dit le 29 juin, après qu’une église de Québec ait elle aussi enfreint les règles sanitaires: « Tout dépend de la question de la distanciation. Le nombre a été donné pour éviter la grande quantité de rassemblements. Ce qui est clair, les festivals sont interdits. (…) Dans une église, les chiffres vont monter sous peu tant et aussi longtemps que la distanciation est présente, que les gens vont porter le masque. On demande aux gens de ne pas chanter. »

Il y a peut-être eu confusion de leur part dans l’interprétation de cette phrase du Dr Arruda, car, dans les faits, la limite de 50 personnes s’applique aussi bien aux lieux de culte qu’à n’importe quel autre endroit public intérieur. Le site du gouvernement du Québec est clair à ce sujet, il n’y a pas eu d’exception officielle créée particulièrement pour les lieux de culte.

« Les rassemblements intérieurs et extérieurs dans certains lieux publics sont permis, en respectant un maximum de 50 personnes.

La distance de 1,5 mètre entre les personnes s’appliquera dans les lieux où les personnes sont assises, relativement immobiles et parlent peu ou pas, par exemple aux salles de spectacle et aux cinémas.

La distanciation physique de 1,5 mètre ne s’appliquera qu’aux spectateurs ou aux usagers. Les artistes, animateurs ou autres devront respecter une distance de 2 mètres entre eux.

À l’intérieur d’une bulle familiale (personnes provenant d’un même ménage), la distanciation physique ne s’applique pas.

Dans les lieux où il y a une circulation accrue, tels que les aires communes ou les files d’attente, la distance à respecter entre les personnes demeurera 2 mètres. Dans ces circonstances, le port du masque ou du couvre-visage est aussi recommandé et les consignes sanitaires doivent être respectées.

Pour connaître toutes les recommandations à suivre lors d’un rassemblement, consultez la page Rassemblements dans le contexte de la COVID-19. »

Rappelons aussi que de nouveaux cas sont apparus dans la région de Joliette dans la dernière semaine. Il n’y a plus aucun cas dans les CHSLD et résidences de la région. La transmission qui reste est donc exclusivement communautaire et se fait justement lorsque les règles sanitaires ne sont pas respectées.