Les commissions scolaires de la région continuent à s’opposer à leur propre abolition

Les commissions scolaires de la région font front commun contre leur propre abolition. Les commissions scolaires de Lanaudière et des Laurentides ont déposé un mémoire collectif. 

On souligne que, dans le projet du gouvernement Legault, rien ne garantit que tous les territoires qui sont représentés par les actuelles circonscriptions soient équitablement représentés à la table du conseil d’administration. Le projet de loi prévoit de rayer le concept de territoire des commissions scolaires, ce qui aurait pour conséquence de fragiliser les petits milieux et pourrait entrainer la fermeture de petites écoles en région.

On affirme aussi que ce débat de structures s’écarte de l’enjeu de fond, soit la réussite des élèves. Le mémoire affirme que les commissions scolaires, telles qu’on les connaît, ont fait progresser la persévérance et la réussite à des niveaux jamais observés depuis la Révolution tranquille.