Les étudiants dans les cégeps lanaudois persévèrent malgré la pandémie

Alors que la session hivernale est débutée depuis quelques semaines dans les cégeps de la province, les cégeps de la région n’ont pas observé de hausse en ce qui a trait à l’abandon de cours par ses étudiants.

La conseillère en communication Marylin Sansregret a indiqué qu’il n’y a pas de différence significative dans aucun des trois cégeps en comparant les statistiques avec les sessions précédentes. Elle parle d’un taux moyen de 15 à 20% d’étudiants ayant abandonné au moins un cours.

Ces chiffres lui font croire que malgré la crise sanitaire, les étudiants continuent de persévérer et d’accorder une importance à leurs études. Toutefois, elle ajoute que ces résultats ne signifient pas qu’il est facile pour eux de gérer les répercussions liées au contexte de pandémie.

De son avis, l’isolement et tout ce qui est en périphérie est ce qui pèse le plus lourd dans le quotidien des étudiants, entraînant un sentiment de démotivation. À ses yeux, ce qui enrichit un parcours d’études et qui ne sont plus accessibles depuis la pandémie sont les amitiés qui se créent, l’implication dans les projets parascolaires et la participation à des activités sportives.