Les organismes communautaires durement frappés par la hausse de salaire des préposé(e)s aux bénéficiaires

La Table régionale des organismes communautaires autonomes de Lanaudière a tenu ce vendredi une conférence de presse virtuelle.

Les logements adaptés avec services Les Amandiers et Les Maisons d’à côté Lanaudière vivent une situation difficile avec l’augmentation de salaire que le gouvernement Legault a accordé aux préposé(es) aux bénéficiaires.

Leurs employés quittent pour aller travailler dans les CHSLD et leurs moyens financiers ne leur permettent pas de rémunérer leurs employés à des salaires équivalents au public. Les démissions d’employés entraînent une réduction des services.

Ils aimeraient des sommes supplémentaires récurrentes pour permettre d’offrir des salaires plus élevés aux intervenant(e)s en maintien à domicile et aux préposé(e)s aux bénéficiaires.

Résidente aux logements Les Amandiers, Isabelle St-Denis, tétraplégique et mère d’une adolescente, explique comment ces logements adaptés lui permettent de vivre de manière autonome, d’avoir la garde partagée de sa fille et de conserver le maximum d’autonomie. Surtout, ces logements lui évitent d’aller vivre en CHSLD. Elle ne souhaite jamais aller vivre là. Elle espère que Les Amandiers pourront conserver leurs employés pour continuer à offrir l’entièreté de leurs services.

L’organisme L’Action populaire des Moulins déplore que les personnes bénéficiant de l’aide de dernier recours n’aient pas eu d’aide supplémentaire, contrairement aux autres groupes de personnes en difficulté. Le coût de la vie a augmenté et les banques alimentaires ont connu des difficultés d’approvisionnement. On a décrit le cas d’une personne de 56 ans, aux prises avec une maladie pulmonaire chronique et qui ne peut pas travailler. À son âge, elle n’est pas admissible aux programmes pour les aînés. Les fins de mois sont toujours difficiles, mais présentement, c’est encore pire.