Moins de spéciaux à l’épicerie pendant la crise sanitaire?

Vous avez été nombreux cette semaine à nous interpeller sur la possibilité que certains épiciers profitent de la situation pour majorer les prix.

Vérifications faites, il est vrai que certaines bannières proposent moins de promotions qu’en temps normal. On peut notamment le constater au nombre de pages dans les circulaires qui a diminué.

Nous avons questionné différentes bannières d’alimentation afin d’en savoir plus, la chaîne Metro qui est également propriétaire de SuperC a été la seule à répondre à nos questions jusqu’à présent.

Dans un échange courriel, Geneviève Grégoire, chef des communications chez Metro explique que l’enjeu actuellement consiste à éviter des pénuries de stock importantes considérant que les habitudes d’achat des consommateurs ont changé de manière importante. Devant la fermeture des restaurants et les consignes d’isolement, les consommateurs ont fait de plus gros volumes d’achat ces dernières semaines.

Par conséquent, les transformateurs et les distributeurs ont réduit les promotions annoncées en circulaire pour ne pas accentuer la pression sur les chaînes d’approvisionnement et maintenir un équilibre. On nous précise également qu’il y a toujours dans les magasins des rabais et des articles en spécial, mais dans une moindre mesure. Metro affirme s’être engagé à ne pas profiter de la pandémie pour augmenter ses prix.

Outre la pandémie, la faiblesse du dollar canadien pourrait néanmoins avoir des impacts sur le prix de certains aliments au cours des prochaines semaines.