Monique Pauzé dénonce la coupure des heures de travail de 750 agents de Services Canada

La députée de Repentigny, Monique Pauzé, dénonce la décision du gouvernement fédéral de réduire d’un jour la semaine de travail de 750 agents affectés au service à la clientèle de Services Canada au Québec.

Elle estime que les coupures sont inquiétantes alors que les demandes continuent d’affluer et que les prestataires doivent déjà faire face à des délais d’attente qui sont jugés inacceptables.

« C’est impensable que le gouvernement agisse comme ça à Services Canada alors qu’il manque déjà d’effectifs pour palier aux demandes. Procéder à des coupures à cette période de l’année, où la demande est nécessairement plus forte en raison des travailleurs saisonniers, est inexcusable. Parlez-en aux citoyens et citoyennes de la circonscription qui font appel à mon bureau. Ils écopent déjà assez avec les délais d’attente actuels qui pèsent sur leur budget sans que le gouvernement vienne leur en rajouter une couche! », a mentionné Mme Pauzé dans un communiqué de presse.

La députée lanaudoise fait un parralèle entre la crise actuelle et la situation entourant le dossier des passeports du printemps dernier, car la hausse des demandes était prévisible dès l’ouverture des frontières qui avaient été fermées en raison de la pandémie.

Pour terminer, la bloquiste pense que la réduction du personnel à Services Canada aura un impact sur les délais de traitement des demandeurs et sur le temps d’attente moyen de la ligne téléphonique destinée aux citoyens.