Musique traditionnelle lanaudoise : La Bottine Souriante, l’emblème d’une génération

Yves Lambert, l'un des membres fondateurs de La Bottine Souriante Crédit photo : Jean-Charles Labarre

Cette semaine, le Mon Joliette propose une série d’articles sur la musique traditionnelle lanaudoise. Aujourd’hui, il propose un bref compte rendu sur l’emblème de la musique traditionnelle dans Lanaudière, et même au-delà des frontières canadiennes, La Bottine Souriante.

« Qui ne connait pas une chanson de La Bottine Souriante? », lance Philippe Jetté. La question, simple à la base, vaut quand même la peine de s’y pencher.

Véritable icône de la musique traditionnelle, La Bottine Souriante, fait chanter les maisonnées québécoises durant le temps des fêtes depuis plus de 40 ans. Tous les interlocuteurs de ce dossier sont unanimes : le groupe a eu un impact immense sur la musique traditionnelle dans la région et continue de le faire, à commencer par l’intervenant en traditions vivantes.

Pour ce dernier, La Bottine Souriante a amené la musique qu’elle jouait dans les cuisines sur la scène, autant locale qu’internationale.

Philippe Jetté

Philippe Jetté ajoute que le mythique groupe a marqué l’imaginaire des Québécois et surtout des Lanaudois, faisant remarquer au passage que le répertoire était à la base des chansons de la région.

Philippe Jetté

Des pionniers

Quant à la gestionnaire générale du Festival Mémoire et Racines, Marjolène Turcotte, la musique folk dans les années 70 a eu un moment de renaissance. Elle explique que les membres de la Bottine ont été les premiers à jouer avec les arrangements, ce qui n’a pas plu au départ aux puristes.

Marjolène Turcotte

De plus, elle mentionne que sans la réflexion du groupe dans les années 80, le Festival Mémoire et Racines ne célèbrerait pas cette année son 27e anniversaire.

Marjolène Turcotte

De son côté, Kevin Nadeau, du groupe Les Campagnards, le dit d’emblée : La Bottine Souriante a pavé la voie dans la région à plusieurs artistes, dont plusieurs sont des connaissances, notamment par plusieurs apparitions à la télévision et sur la scène internationale de ses membres.

Kevin Nadeau

N’oublions pas Hommage aux aînés!

Enfin, la majorité des interlocuteurs, dont le maire de Saint-Côme Martin Bordeleau, a énuméré d’autres groupes ayant fait rayonner la musique traditionnelle à l’extérieur des limites lanaudoises et québécoises, notamment les Charbonniers de L’Enfer, la Famille Cantin et de Temps Antan.

Sans vouloir prendre un parti pris, un autre méritait également d’être mentionné parmi les précurseurs. Il s’agit d’Hommage aux Aînés, groupe dont il fait d’ailleurs parti.

Martin Bordeleau

Pour lire les autres articles du dossier :

Partie 1