Prévention du suicide: lancement du passeport pour la vie

Ce matin, à l’occasion de son colloque annuel, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière lançait la deuxième édition du Passeport pour la vie. Porte-parole du CPSL, l’humoriste Ghyslain Dufresne a animé l’événement.

En plus de profiter de la riche programmation de la journée, les quelque 170 intervenants, conférenciers et partenaires rassemblés au Club de Golf Montcalm, à Saint-Liguori ont ainsi pu voir, en grande primeur le petit livret revampé, assorti d’une toute nouvelle page Internet.


Tout comme sa précédente version, le Passeport pour la vie souhaite outiller les personnes inquiètes pour un proche en détresse ou suicidaire en répondant, notamment, à certaines questions qu’elles pourraient se poser. Une étude réalisée entre 2016 et 2018 a permis au CPSL de conclure que la lecture du Passeport pour la vie permet, entre autres choses, aux gens de modifier certaines attitudes et d’adopter des comportements directs pour prévenir le suicide d’un proche.

Parallèlement à cette étude, soucieux d’offrir le soutien le plus complet et adéquat possible, l’organisme a développé des compléments d’information qui ont été intégrés exclusivement à la nouvelle plateforme Web disponible au www.passeportpourlavie.org.


La version papier, imprimée en 1000 exemplaires, est réservée aux personnes qui ont un proche actuellement suicidaire, mais qui n’ont pas accès à l’Internet. Les Lanaudois peuvent se procurer un exemplaire en adressant une demande au CPSL par téléphone, au 1 866 APPELLE.


La seconde édition du Passeport pour la vie a été réalisée grâce au soutien financier de Courons ensemble pour la vie et de La vie en spectacle, deux projets pilotés par la dynamique Alexandra Gélinas, une jeune femme endeuillée par suicide.