Saint-Roch-de-l’Achigan: ils enfouissent pendant des années des déchets de construction sur leur terrain

Selon La Presse, la municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan vient de remporter un combat en Cour supérieure contre une famille qui a enfoui pendant des années le contenu de centaines de camions-bennes remplis de matières résiduelles sur leur terrain situé en zone résidentielle.

C’est un litige qui durait depuis plusieurs années. Un immense trou sur un terrain appartenant à la famille Vendette a été remblayé au fil des ans avec des morceaux de béton, de la céramique, de la brique et du verre. Marcel Vendette et son père Jean ont débuté le remblaiement de ce terrain à partir de 2000. Ils utilisaient tout d’abord des chargements de sable argileux.

Puis, en 2007, Sylvain Riopel, un homme exploitant un centre de tri de matériaux secs de construction à Montréal-Est leur a proposé d’utiliser ses propres matières résiduelles à un coût beaucoup moins élevé. Il en aurait coûté beaucoup plus cher pour le centre de Montréal-Est s’il avait utilisé un site de dépôt autorisé pour se défaire de leurs déchets.

Aujourd’hui, on peut voir sur leur terrain des amas de planches de bois, des pneus, une carcasse de véhicule et des vieux électroménagers. Des morceaux de brique sortent du sol. La Cour supérieure a donc donné raison à la municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan qui affirmait qu’on avait violé les règlements municipaux, en plus de violer plusieurs lois, dont la loi sur la qualité de l’environnement.

Jean Vendette est décédé il y a deux ans, mais la famille a l’intention d’en appeler du jugement. Ils sont d’accord pour nettoyer ce qui traîne sur le terrain, mais refusent de devoir effectuer une demande de permis comprenant un rapport d’un ingénieur en géotechnique avec des conditions pour enlever les matières résiduelles déposées depuis juin 2007 ainsi que le délai d’un an après obtention de ce permis pour retirer les matières résiduelles du terrain.

Si ce n’est pas fait, la municipalité procèdera elle-même aux travaux et refilera la facture à la famille Vendette.