Terrebonne devra verser des indemnités à l’ancien d.g. accusé de corruption

Photo: TVA Nouvelles

À la suite d’un jugement de la Cour supérieure, la Ville de Terrebonne se voit dans l’obligation de payer tous les versements qui étaient prévus dans l’entente de fin d’emploi de Luc Papillon, ancien directeur général de la Ville. La fin d’emploi est survenue le 12 juin 2017. 

En attendant les conclusions du procès en cours, le conseil municipal avait adopté le 12 novembre 2018 une résolution pour mettre fin à l’emploi de M. Papillon et cesser les paiements liés à l’entente de fin d’emploi. La Ville devra donc verser tous les versements qui n’ont pas été acquittés depuis le 10 octobre 2018. 

Toutefois, si M. Papillon est reconnu coupable à la fin du procès, il devra rembourser ces montants.

Un procès pour corruption dans les affaires municipales est en cours depuis lundi au Palais de justice de Saint-Jérôme. L’ancien maire Jean-Marc Robitaille, l’ancien directeur général adjoint Daniel Bélec, Luc Papillon et l’entrepreneur Normand Trudel ont été arrêtés l’an dernier par l’UPAC.