Trois facultés affaiblies de suite et elle provoque un accident impliquant une mère et un bébé

Isabelle Mignot a été condamnée à 10 mois de détention jeudi au Palais de justice de Joliette. Compte tenu du temps déjà effectué derrière les bureaux, il lui reste 4 mois et 22 jours à purger.

À trois reprises dans l’espace de quelques mois, elle s’est fait prendre à conduire alors qu’elle était dans un état d’intoxication sévère. Il s’agit de cas de consommation de drogue et non d’alcool.

Elle s’est fait prendre une première fois le 25 février. Son permis a alors été suspendu. L’événement le plus grave est toutefois survenu au moins d’avril. Alors qu’elle conduisait sans permis et qu’elle était sévèrement intoxiquée, elle a accéléré à l’approche d’un feu rouge, provoquant un accident avec une voiture avec une jeune mère de famille et son bébé à bord. Heureusement, ils n’ont pas été blessés.

Par la suite, elle récidive le 3 septembre, moment où elle a été incarcérée pour de bon.

Il lui sera aussi interdit de conduire pour cinq ans. Il lui sera interdit de fréquenter des personnes ayant des problèmes de drogues et n’aura pas le droit de consommer d’alcool ou drogues pendant deux ans.

Vu qu’il s’agit de drogue au volant et non pas d’alcool au volant, elle n’aura pas le droit à la conduite d’un véhicule muni d’un éthylomètre.

Isabelle Mignot était infirmière-auxiliaire avant de tomber dans les problèmes reliés à la consommation de drogue. Elle n’avait pas d’antécédents judiciaires.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="13903" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]