Une minicentrale hydroélectrique au barrage Matawin

Sur la photo, on retrouve le président d’Énergie Matawak, M. Keith-Michel Flamand accompagné de la préfet de la MRC de Matawinie, Mme Isabelle Perreault, du chef du Conseil des Atikamekw de Manawan, M. Sipi Flamand, et de la vice-chef de la Première nation des Pekuakamiulnuatsh, Mme Guylaine Simard. (Photo : Énergie Matawak)

Le Conseil des Atikamekw de Manawan, la MRC de Matawinie et Pekuakamiulnuatsh Takuhikan sont fiers d’annoncer la création de la société en commandite Énergie Matawak afin de construire une minicentrale hydroélectrique au barrage Matawin.

Située à l’embouchure du réservoir Taureau et de la rivière Matawin, la minicentrale d’une puissance de 20 mégawatts serait intégrée au barrage opéré par Hydro-Québec. Le projet est estimé à 110 M$ et le début de la construction est prévu en 2025 pour une mise en service anticipée en 2027.

Énergie Matawak est un projet d’énergie renouvelable communautaire. Cela signifie que le projet sera développé par et pour la communauté. Le Conseil des Atikamekw de Manawan et la MRC de Matawinie auront tous deux 37,5 % des parts de la société en commandite Énergie Matawak. Quant à Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, elle détiendra 25 % des parts.

Dans son plan d’action 2035, Hydro-Québec indique qu’une augmentation de la production énergétique sera nécessaire pour répondre aux besoins du Québec. Hydro-Québec souhaite également collaborer plus étroitement avec les communautés autochtones.

Les projets détenus et gérés à 100 % par les communautés peuvent jouer un rôle important dans l’atteinte de ces objectifs. Énergie Matawak poursuivra les discussions amorcées avec Hydro-Québec afin de conclure une entente d’achat d’énergie qui permettrait aux partenaires d’avoir accès à de nouvelles sources de revenus dès la mise en service.

L’un des principaux avantages du projet est qu’il ne modifierait pas les ententes de gestion des eaux présentement en vigueur. La production concentrée en période hivernale permettrait également de répondre à la demande importante à ce moment de l’année.