Volte-face des centres d’entraînement

Les centres d’entraînement font volte-face et n’ouvriront pas leurs portes, jeudi, et invitent plutôt la population à manifester leur désaccord.

En effet, après avoir annoncé lundi qu’ils iraient à l’encontre des mesures sanitaires mises en place par le gouvernement en ouvrant leurs portes, les centre d’entraînement ont indiqué par voie de communiqué, mercredi matin, que leur but n’était pas de défier le gouvernement.

Ils souhaitaient plutôt faire partie de la solution, c’est pourquoi ils invitent la population à une contestation santé devant les installations, jeudi, à partir de 8h30.

Rappelons que le premier ministre François Legault a annoncé mardi que des amendes salées auraient été données aux propriétaires des établissements, mais aussi aux clients.

Une texte d’Antoine Desrosiers.